Adresse
/
Téléphone
 
 
 
 
 
 

Beaujolais Basket victorieux à domicile face à Clermont

 En abordant son dernier match à domicile, BB tenait à finir sur une bonne note et à jouer également son rôle d’arbitre en toute impartialité devant une équipe Clermontoise venue chercher une victoire dans sa lutte pour le maintien avec l’OLB.
Le début de match était très offensif, SIMON pour Beaujolais Basket et PROLHAC aidé par EYRAUD pour Clermont alimentaient le score mais la rentrée de YAICI avec 2 x 3 pts consécutifs et les interceptions de GARGUET permettaient aux locaux de terminer les dix premières minutes sur le score de 29-21.
 
Le 2eme quart sera plus poussif avec beaucoup de déchets de part et d’autre et Clermont ne devait qu’à l’omniprésence du petit PROLHAC de rester dans le match.
Les bleus viraient à la mi-temps nanti d’une avance confortable et pouvait envisager un match plutôt tranquille 45-33.
Manque de sérieux de nos joueurs ? Toujours est-il que Clermont jouait crânement sa chance avec un MELODY (ex-pensionnaire de Pro A à Dijon) au four et au moulin qui tirait son équipe pour la ramener dans le match 51-51.
Tout était donc à refaire, mais le réveil des artilleurs Beaujolais SIMON et AUJOGUES associé à un changement de défense avec une individuelle stricte sur PROLHAC pour le couper de ses coéquipiers relançaient les bleus.
Beaujolais Basket se redonnait de l’air à l’approche des dix dernières minutes et l’on sentait que les rotations Beaujolaises et l’intensité athlétique commençaient à produire leur effet 69-60.
 
Le dernier quart sera un calvaire pour des Auvergnats marquant 1 point en 5’30 mn, MELODY et PROLHAC présents 40 mn sur le parquet étaient à bout de souffle et ils auraient certainement mérités une pause de quelques minutes sur le banc au préalable.
La fin de match sera anecdotique et BB signait une victoire logique 91-70.
 
Les dirigeants de Beaujolais Basket remercient le public et les supporters de leur soutien, nous terminons notre 3ème saison de N2 et cela est déjà une performance.
Les ambitions initiales étaient certes plus élevées mais après un début de saison délicat, BB a su redresser la barre pour assurer un maintien logique. Les prestations entrevues contre les équipes de haut de tableau peuvent laisser des regrets mais elles peuvent aussi être porteuses d’espoir pour l’avenir.
 
La saison prochaine a déjà commencé et nous vous tiendrons informer dès que possible sur le visage que présentera votre équipe pour le prochain exercice.
En attendant, nos joueurs se rendront samedi 14 mai à Marseille pour clôturer la saison dans un match sans enjeu.
 
Aujogues 7pts - Young 13pts - Rousset 6pts - Durillon 6pts - Boudje 14pts - Simon 27pts - Dadie 4pts - Garguet 6pt - Visockis 4pts - Diatta 4pts
 

Beaujolais s'incline sur le fil a Montbrison

Cette rencontre était sans enjeu pour deux équipes assurées de jouer de nouveau dans ce championnat de N2 la saison prochaine. Se déplacer à Montbrison n’a jamais beaucoup réussi à nos couleurs dans le passé et l’objectif était donc de faire douter nos adversaires le plus longtemps possible tout en espérant créer la surprise.
Ce match, BB l’abordait privé de Manicord malade mais les adversaires du soir comptaient également sur les absences de Veillet et Wright.
Particularité de ce duel, la présence d’un seul arbitre qui s’en sortira parfaitement et cela est à souligner et à féliciter.

Le début de match était placé sous le signe de l’offensive et les shooters se régalaient de tirs extérieurs pour alimenter le tableau d’affichage. Les défenses relativement permissives permettaient quelques actions spectaculaires conclues par des dunks de Russel et Jean-François côté Montbrisonnais. Les deux équipes restaient au coude à coude pour arriver à la mi-temps avec un tout petit avantage pour Montbrison (41-40).
 
A la reprise, BB prenait les commandes (47-43) avant de subir un véritable trou d’air pour subir un terrible 26-5 pour finir ce 3eme quart-temps. Les causes, associez une défense déficiente sur des joueurs pourtant bien connus tels que Nelaton et Chevigny qui punissent votre équipe à 3pts à une gestion offensive plus que compliquée et vous aurez les explications de cet éclat. Montbrison abordait les 10 dernières minutes avec un pécule confortable de 17pts (69-52).
Le coach Beaujolais demandait à ses joueurs une défense plus agressive et cela portait rapidement ses fruits. Multipliant les interceptions, BB revenait rapidement dans le match sous l’impulsion d’un Garguet omniprésent des deux côtés du terrain. Beaujolais Basket grignotait son retard bien aidé par un Young lui aussi bien dans son match. Faisant preuve d’un altruisme et d’un collectif rarement entrevus cette année, Andrew a montré une lecture de jeu qui pourrait être intéressante dans le proche avenir.
Contenant totalement l’attaque adverse BB revenait à un pt à l’attaque des 2 dernières minutes avec une possession à suivre.
Hélas, nos dernières tentatives échoueront mais les supporters présents ont pu croire à un retour inespéré.

Après une pause d’un WE, les joueurs donnent rendez-vous à leurs supporters pour leur dernier match à domicile le samedi 7 Mai à 20h30. Ne doutons pas qu’ils auront à cœur de faire plaisir à leurs fidèles supporters devant une équipe de Clermont qui viendra chercher le maintien en terre Beaujolaise, un match qui s’annonce donc tout sauf facile.

Aujogues 6pts - Young 19pts - Rousset 2pts - Durillon 4pts - Boudje 6pts - Simon 15pts - Dadie 4pts - Garguet 14pt - Diatta 2pts
 

Les bleus ont assuré l'essentiel !

Ce samedi Beaujolais Basket recevait Frontignan pour la 23ème journée de championnat.
Comme souvent cette saison, les joueurs de Franck Macaire se sont mis au niveau de l’adversaire pour livrer une prestation qui laissera les supporters sur leur fin.
 
Le 1er QT commença sur un faux rythme, les deux équipes se rendant panier pour panier. Beaujolais pouvait toutefois compter sur un YOUNG efficace dans la raquette et les dix premières minutes s’achevèrent sur un panier primé de YAICI permettant aux locaux de mener 21 à 18.
Dans le 2ème QT, les bleus ont maitrisé leur avance sans pour autant offrir un basket digne de ce nom : 37-30 à la mi-temps.
En deuxième mi-temps, les pertes de balle et la maladresse des bleus laissaient leurs adversaires rester dans la partie (52-45 à la fin du 3ème QT).
Dans le dernier quart, les frontignans ont inscrits seulement neuf points (dont sept lancers francs) laissant la victoire aux Beaujolais, qui, sans avoir brillés, ont assuré la victoire.
 
Aujogues 8pts - Young 11pts - Rousset 2pts - Durillon 0pt - Boudje 17pts - Simon 13pts - Dadie 6pts - Manicord 10pts - Garguet 0pt - Diatta 4pts
 

Injuste défaite à Aubenas !

En se déplaçant à Aubenas (2ème) et candidat aux play-offs pour l’accession, Beaujolais Basket s’attendait à un match compliqué mais était décidé à jouer cette rencontre dans l’espoir de faire un exploit malgré le forfait de Durillon.
Cet exploit, on l’a entrevu durant plus de trente minutes avec une maitrise totale de la rencontre emmenée par un Simon des grands soirs, un Boudjema sur le retour et un sérieux intéressant de l’ensemble de l’équipe.
 
Menant durant pratiquement l’intégralité du match (45-35 à la mi-temps), + 13 pts à l’aube du dernier quart-temps, le corps arbitral sanctionnera alors huit fois de suite l’équipe Beaujolaise tout en laissant l’équipe Albenassienne défendre dur sans jamais subir un coup de sifflet.
 
Biensur, j’entends déjà certains dire « Beaujolais Basket se plaint toujours de l’arbitrage ».

A ceux-ci, je les invite à lire ou relire tous les comptes rendu de match de cette saison. J’ai toujours refusé de placer le corps arbitral comme responsable d’une défaite car je trouve cela souvent trop facile de masquer ses carences et ses insuffisances derrière la performance des référés.
Un arbitre comme un joueur où un coach a le droit de se tromper 1 fois, 2 fois, 3 fois, il a le droit de faire une prestation catastrophique mais dans ce cas il doit logiquement se tromper au détriment des 2 équipes. Lorsque que l’on se trompe de façon unilatérale cela interpelle et pose de multiples questions sur l’objectivité et l’impartialité de chacun.
Dans ce dernier quart-temps, nous reconnaitrons le réveil du meneur Albenassien, Fekkak, absent des débats durant 30 minutes mais omniprésent et décisif dans le money time.
Pour autant, BB a montré sur le terrain qu’elle méritait amplement de ramener la victoire et on ne peut les blâmer de quoi que ce soit sur cette rencontre.
 
Essayons d’oublier l’issue de ce match, je sais c’est difficile, pour retenir le positif et l’ensemble de la prestation avec nous l’espérons l’envie d’offrir une belle victoire à leurs supporters pour la venue de Frontignan, samedi 16 Avril à Quincié.
 
Aujogues 3pts - Young 11pts - Rousset 7pts - Boudje 11pts - Simon 28pts - Dadie 4pts - Manicord 5pts - Garguet 9pts - Diatta 1pt - Visockis 2pts
 

Corps à corps contre les TANGOS !

Enfin un vrai derby, après les non matchs des trois premières confrontations entre les deux équipes. Nous avons enfin eu droit au grand bonheur des spectateurs et à une rencontre acharnée, jouée dans un bon état d’esprit avec deux publics se respectant et encourageant leurs protégés.
La salle Georges Lavarenne était copieusement garnie pour une affiche toujours attendue par les joueurs et leurs supporters avec le défi pour BB d’oublier la cinglante défaite de Décembre, et d’afficher un autre visage. Il faut bien reconnaitre que le sort de ce match a tenu à un fil et nos voisins du Mâconnais n’auraient pas volés la victoire si cette dernière avait choisie leur camp.
Maintenant, place au match et d’entrée Prissé annonçait la couleur en essayant de reproduire la recette qui avait anéanti BB au match aller. Sans surprise Montoya collait aux basques de Matthieu Simon avec beaucoup d’énergie et Young était systématiquement pris à deux pour le couper de ses coéquipiers. Offensivement, Déal se gavait de ballons poste bas pour mettre à mal la défense Beaujolaise, et un Cornéo en feu enfilait les paniers longue distance pour donner rapidement un avantage de 8 à 10 points. Beaujolais Basket était dans le dur et les rotations n’offraient pas de solution (14-22).
Le 2e QT sera placé sous le signe de l’offensif avec deux équipes plus efficaces offensivement que défensivement. Pour autant, l’ESPM continue sa course en tête le plus logiquement du monde avec un Doreau difficile à contenir avec sa capacité à jouer aussi bien près que loin du cercle. Beaujolais Basket avait du mal à tenir le rebond défensif et offrait de nombreuses seconde chance aux visiteurs. Mais voilà, la beauté du basket fait qu’en quelques minutes tout peut basculer et avec un Rousset de gala et deux oublis défensifs sur Simon aussitôt exploités par notre shooter, les deux équipes regagnaient les vestiaires sur un score de parité (46-46).
A posteriori, on peut penser que Prissé a certainement laissé passer sa chance dans ce 2ème QT en laissant revenir BB dans un match qu’ils maitrisaient bien jusqu’alors.
Au retour des vestiaires, on assistera durant la deuxième mi-temps à un véritable mano à mano ou l’écart maximal ente les deux équipes n’excèdera pas les 5 points. Les défenses se durcissaient avec plus d’engagement et d’intensité mais bien malin pouvait savoir l’issue de ce match. Young par sa puissance et sa vitesse offrait des solutions mais côté Bourguignon, on trouvait toujours une solution pour recoller au score avec un Bado précieux et une adresse remarquable sur la ligne des lancers (67-65).
Le dernier quart sera irrespirable et semblera durer une éternité pour les supporters des deux camps. Chaque possession vaut de l’or et les rotations Beaujolaises Manicord et Aujogues vont apporter quelques paniers diablement important pour coller aux Prisséens qui avaient pris le commandement de la partie. Il fallait avoir les nerfs solides et Young en marquant quatre lancers consécutifs pensait avoir fait pencher la balance (87-84), mais Thomson bien muselé jusque là par Durillon ramenait les visiteurs à un 1 point à 22 secondes du terme.
A 11 secondes d’une fin interminable, Young ratait ses deux lancers et offrait à Prissé la balle de match, à ce moment là, beaucoup de supporters de Beaujolais ont arrêté de respirer ou ont tout simplement fermé les yeux... Cornéo essayait en vain de prendre sa chance mais le buzzer sonnait avant même qu’il n’ait pu déclencher son tir, pouvait-il produire autre chose ? Certainement, mais difficile de blâmer un joueur irréprochable durant le reste du match.
Beaujolais Basket pouvait laisser exploser sa joie pour cette belle victoire arrachée avec des valeurs chères au club. Le basket produit n’a pas toujours été souverain mais on a réussi au contrario de certains matchs à garder de la sérénité dans les moments difficiles et l’apport du banc a été plus que précieux. Cette victoire stoppe une série de trois défaites et permet de remettre à distance les poursuivants dans l’objectif du maintien qui se profile.
Samedi prochain, BB se déplacera à Aubenas actuel 2ème du championnat et candidat aux play offs, pour un match délicat mais sans pression si ce n’est celle de se faire plaisir avant la réception de Frontignan qui devrait sceller le maintien Beaujolais en cas de victoire.
Pour finir, un grand merci à tous les bénévoles du club et tout particulièrement les cadets accompagnés de leurs parents ainsi que l’équipe loisirs qui ont œuvré au bon déroulement de cette soirée.

Aujogues 10pts - Young 17pts - Rousset 11pts - Durillon 6pts - Boudje 7pts - Simon 12pts - Dadie 6pts - Manicord 14pts - Garguet 4pts - Diatta 0pt
 

Beaujolais Basket défait à domicile

 Décidément, la salle Georges Lavarenne ne fait plus peur à personne cette saison et cette cinquième défaite à domicile laisse un sentiment d’expectative dans les rangs Beaujolais.
Et pourtant, ce match face au Puy en Velay démarrait idéalement pour nos protégés, en proposant une alternance de jeu intérieur-extérieur intéressante, une agressivité offensive de Durillon, Young et Simon qui permettait à BB de faire rapidement le trou 29-14 (fin du 1er QT).
Notre équipe était-elle en surrégime ? Certainement un peu. Notre équipe sait-elle trouvée trop belle ? Certainement également.
Toujours est-il que la suite fut beaucoup moins reluisante et il ne fallut que quelques minutes pour permettre à des Ponots proches du gouffre auparavant pour revenir au score. La gestion catastrophique de ce 2eme QT et une multiplication de pertes de balle étaient aussitôt converties en contre-attaques et paniers faciles donnés à l’adversaire.
Williams se gavait de rebonds offensifs pris sur la tête des joueurs locaux et Le Puy revenait dans le match à la mi-temps (45-43 pour BB). Ce 2ème QT jettera le trouble dans notre équipe alors que la dynamique se retrouvait du côté des joueurs du Puy.
A la reprise, un chassé-croisé s’engageait entre les 2 équipes mais on sentait que BB avait beaucoup de mal à s’adapter à la défense de zone proposée par le coach adverse. Mattieu Simon muselé, Young sevré de ballons, les solutions se faisaient rares et BB ne devait qu’à quelques coups d’éclat individuels d’aborder en tête les dix dernières minutes (68-67).
Durant ce dernier quart temps, Ruiz peu en vue jusque-là, allait faire la différence en se jouant de la défense Beaujolaise. Durant tout le match, nous aurons énormément souffert devant un jeu offensif adverse basé sur le jeu de pénétration et de fixation sans jamais en trouver la parade. La fin de match sera une lente agonie pour les supporters déçus par la tournure des évènements.
Cette défaite face à une équipe de milieu de tableau vient mettre un coup d’arrêt dans la dynamique entrevue depuis début Janvier. Certains, penseront que le corps arbitral a influé le cours de la rencontre, d’autres diront que notre prestation ne méritait pas une autre issue.
Effectivement, on ne peut résumer le match à une fronde contre les arbitres, cela serait réducteur et manquerait d’objectivité à la vue des lacunes entrevues. Le basket est parfois mathématique et lorsque vous encaissez 88 pts à domicile dont 74 durant les 30 dernières minutes, vous ne pouvez pas espérer grand-chose sur l’issue de la rencontre.
En tout cas, voilà une belle piqûre de rappel pour montrer à chacun que rien n’est jamais acquis et qu’il faut sans cesse mettre de la rigueur, de la concentration et de la dureté pour être compétitif dans la continuité d’un match et d’une saison.
Comptons sur le staff pour analyser les manquements afin de préparer les échéances à venir, à savoir le déplacement à Toulouges qui doit occuper tous les esprits pour essayer de rebondir au plus vite en attendant le derby face à Prissé.
 
Young 24pts - Rousset 0pt - Durillon 10pts - Yaici 6pts - Simon 19pts - Dadie 7pts - Manicord 9pts - Garguet 0pt - Visockis 4pts - Diatta 0pt 
 

Beaujolais confirme son retour à l'OLB

Les enjeux de ce derby étaient nombreux pour les deux équipes. L’OLB était dans une situation délicate au classement (11ème), où chaque match doit leur permettre de s’éloigner de la zone dangereuse. Pour ce faire, elle pouvait compter sur le retour d’un joueur majeur, William Hervé absent des terrains depuis 2 mois pour blessure.
Pour notre équipe Beaujolaise, l’objectif était de confirmer le rétablissement de l’équipe depuis le début d’année tout en effaçant le revers subit au match aller.
Beaujolais Basket se présentait au complet avec les retours de Diatta et Manicord et c’est Donatas qui se retrouvait 11ème homme sur choix de l’entraineur. Retour sur cette rencontre diablement importante pour les deux équipes.

Le début de match était marqué par les nombreuses pertes de balle de chaque équipe, les deux équipes trouvaient des solutions sur jeu rapide en profitant des erreurs adverses mais chacun éprouvait des difficultés sur jeu placé. Notons une bonne rentrée de Manicord côté Beaujolais et de Hervé pour les Lyonnais: 23 à 19 après 10 minutes de jeu.
Les locaux réagissent vite pour recoller au score et BB continue à laisser beaucoup de ballons en route sur la pression défensive adverse qui commence à être sérieusement sanctionné par le corps arbitral. Durant cette période, on profite aussi de la maladresse extérieure de l’OLB pour faire le dos rond et arrivé à un score de parité à la mi-temps (39-39).

Le début du 3ème QT, sous l’impulsion de Durillon et Dadie, les bleus vont rapidement prendre le large pour mener 50 à 41 à la 24ème minute. Cet écart sera conservé jusqu’à la fin du 3eme QT (61-50).

Le dernier quart sera bien géré dans son ensemble face à des locaux dessimés par les fautes et discutant les décisions arbitrales en voyant le match leur échapper.
La victoire venait récompensée notre équipe pour le plaisir des nombreux spectateurs venus soutenir leurs protégés.
 
Le bilan de cette rencontre est positif en plusieurs points. Le premier est que l’on bascule avec un bilan positif (9V,8D) pour la première fois de la saison et qu’on s’éloigne des relégables. Le second point est que l’on a réussi à tenir nos adversaires du soir à 68 pts et c’est essentiel pour être capable de voyager. Enfin, cette victoire doit apporter de la sérénité et l’envie d’aller encore plus haut mais surtout pas d’euphorie car on se rappelle très bien dans quelle position on était il y a deux mois.

De plus, pour son prochain match et sans faire injure à l’OLB, c’est une équipe d’un tout autre calibre que nous devrons défier avec Golf Juan (2ème), gros bras du championnat souvent intraitable à domicile. Ces derniers venant de trébucher à Montbrison, ils auront certainement à cœur de se racheter avec leur effectif impressionnant (Badiane, Marco, Bennett, Vullin) et un danger offensif pouvant venir de partout.
Une chose est sure, il faudra déployer de gros efforts défensifs pour essayer de les faire déjouer et être le plus juste possible offensivement en minimisant les pertes de balle qui sont un peu notre chat noir.
Notre équipe part dans la peau de l’outsider mais elle essayera d’être dans le match le plus longtemps possible avec l’espoir de jouer quelque chose dans les dernières minutes.

Bravo à notre équipe et à son public et bon courage pour préparer ce déplacement.
 

SIMON porte Beaujolais vers la victoire

 Quoiqu’il advienne du devenir sportif de Mathieu Simon, on peut affirmer que ce joueur auteur d’une prestation « stratosphérique » offensivement samedi soir aura laissé aux supporters Beaujolais et aux joueurs Foréziens des traces indélébiles de son passage.

Cette rencontre face au 3eme du championnat était importante avec l’espoir de rééquilibrer le bilan comptable et retrouver une place en milieu de tableau correspondant mieux aux objectifs initiaux affichés par le club.
 
Feurs se présentait au complet et bien décidé à faire respecter la hiérarchie actuelle en venant s’imposer en terre Beaujolaise.
Le début de match leur était d’ailleurs favorable et profitant des nombreuses pertes de balle locales, les adversaires du soir créaient un premier écart 10-3(4eme).
Heureusement, BB pouvait s’appuyer sur un bon passage défensif pour recoller au score (16-19) 1er QT avec un panier de Boudje au buzzer.

Le 2eme QT verra BB toujours balbutier son basket au niveau offensif avec un manque de rythme, un Young forçant trop souvent le jeu, une défense visiteuse rugueuse mais sanctionnée par le corps arbitral et cela aura son importance pour la suite du match. Beugnot, principale arme offensive Forézienne, a perdu comme trop souvent son temps et sa concentration à discuter avec les arbitres et les joueurs adverses.
L’adresse aux lancers francs de Simon permettait à BB de rester dans les roues de Feurs et comme ces derniers montraient un déchet important sous le panier, BB était tout heureux de se retrouver à la mi-temps à seulement 2 unités (32-34).

Le début du 3 ème quart permet à BB de rester au coude à coude avec nos adversaires dans une rencontre hachée avec de la maladresse mais aussi de l’intensité et des coups de sifflet qui tombaient.
Un énorme contre de Dadie suivi d’un 3 pts de Simon et on sentait que le match pouvait pencher pour les locaux (53-48).

Le dernier quart voit BB continuer à s’appuyer sur une solide défense et Simon continuait à écœurer les Foréziens en rentrant des shoots parfois improbables. Les fautes continuaient à pleuvoir sur Feurs avec les sorties de 3 joueurs pour 5 fautes.
Le public Beaujolais était là pour pousser son équipe et jouer le vrai rôle de 6eme homme comme aux plus beaux soirs.
Feurs tentait bien un dernier rapprochement avec 2 paniers primés consécutifs de Beugnot mais Aujogues ne tremblait pas et répondait du tac au tac à son homologue pour donner le coup de grâce aux adversaires (79-68).

Hommage tout particulier à Mathieu Simon à qui pourtant Feurs avait réservé un traitement de faveur, il aura certainement laissé des stigmates à ses gardes du corps, son calme et sa lucidité permettant certainement à ce joueur d’exprimer tout son talent , méritant ainsi l’admiration des spectateurs.
Mais, il serait réducteur de ne retenir que sa prestation côté BB car un joueur ne fait pas une équipe et si l’on arrive à contenir durablement nos adversaires défensivement pour jouer des matchs en 65-70 pts , alors on peut espérer connaitre quelques bonnes surprises à l’avenir.

Feurs, très remonté contre le corps arbitral car s’estimant lésé, développe un basket défensif très agressif et souvent à la limite, potentiellement sanctionable.
Cette victoire permet à BB de regagner le milieu de tableau et de conserver une belle dynamique depuis le début d’année.

Après une pause samedi prochain, BB se rendra le 27 Février à l’OLB avec une belle revanche à prendre suite à notre défaite à domicile durant la phase aller.
Bon travail au staff et aux joueurs pour préparer ce rdv qui devrait voir de nombreux supporters se déplacer pour apporter leur soutien inconditionnel.
 

Aujogues 7pts - Young 12pts - Rousset 6pts - Durillon 1pt - Boudje 10pts - Simon 30pts - Dadie 9pts - Garguet 4pts
 

RETOUR SUR UNE VICTOIRE DIABLEMENT IMPORTANTE

L’expression la plus appropriée pour résumer ce match est certainement « peu importe la manière seul le résultat compte ».
 
Ce déplacement en terre Ardéchoise était terriblement important avec l’espoir de coller au milieu de tableau en cas de victoire et repousser nos adversaires du soir un peu plus loin dans lar lutte pour le maintien.
Notre équipe se présentait sans Diatta et Manicord que les blessures tiendront écartées des parquets durant quelques semaines.
 
Le début de match était favorable à BB avec un Durillon agressif offensivement et un Simon toujours aussi irréprochable (13-4). Mais les Ardéchois réagissaient rapidement et profitant de quelques oublis défensifs pour prendre le commandement du match avec un tir primé au buzzer qui faisait mal (18-22).
 
Le 2eme quart verra la défense Beaujolaise étouffée totalement l’attaque Ardéchoise (2pts en 7mn) avec un passage intéressant de Donatas et un Aujogues offrant comme souvent une rotation redoutablement efficace. Nous prenons le large pour virer avec un petit pécule (40-32) à la mi-temps.
 
On pouvait espérer qu’avec du sérieux et de la concentration, ce match était bien engagé.
Mais voilà, tout va très vite et un début de 3eme quart catastrophique (0-8 en2 minutes) remettait trop rapidement les 2 équipes au coude à coude (40-40).
Il faut dire qu’un non respect criant des consignes du coach était à l’origine de ce raté.
On ne cessera jamais assez de le répéter, dans ce sport, chacun doit faire ce qu’il sait faire et l’apporter au crédit de son équipe. Lorsqu’un joueur ne respecte pas le jeu et cette règle, il pénalise toute son équipe.

Tout était donc à refaire et heureusement, nous pourrons nous appuyer sur une bonne assise défensive pour rebondir. Simon continuait à prendre ses responsabilités offensives, permettant à Beaujolais Basket de reprendre des couleurs (54-42) avant de voir Nord Ardèche revenir à 7pts à l’aube du dernier quart (58-51).
Cette partie de yoyo continuait encore une fois et notre manque de maitrise s’affichait.

Nos adversaires du soir ne lachant rien, BB balbutiant son basket offensif en jouant au ralenti, une faute technique récoltée bêtement et voilà les locaux revenus au coude à coude à 1mn de la fin (65-65).

Les nerfs des supporters étaient une nouvelle mis à rude épreuve et le spectre de la défaite envisagé.
Heureusement, Boudjema, très discret jusque là, nous gratifiait d’un tir primé capital pour donner 3 pts d’avance.
La défense Beaujolaise maitrisait bien la dernière possession Ardéchoise et Boudje volait le ballon pour envoyer Young cloturer le score et signer une victoire primordiale.
Le bilan comptable avec les défaites conjuguées de Frontignan, Clermont et Nord Ardèche est favorable et nous éloigne de la zone de relégation.
 
Sur le plan sportif, notre jeu que l’on dira « sur courant alternatif » devra certainement se mettre en mode »continu » pour vaincre notre prochain adversaire, mais les vertus défensives dégagées depuis quelques matchs sont encourageantes.
 
C’est en effet Feurs (3eme au classement) qui se présentera samedi prochain pour un match prometteur contre un adversaire souvent difficile à jouer.
Souhaitons à BB de bien préparer ce rendez-vous pour retrouver la victoire à domicile.
 
Bravo à tous
 
Elie AUJOGUES 5 pts / Young ANDREW 6 pts / Thomas ROUSSET 2 pts / Mathieu DURILLON 7 pts / Boudjema YAICI 7 pts / Matthieu SIMON 22 pts / Ervine DADIE 11 pts / Donatas VISOCKIS 6 pts / Anthony Garguet 4 pts
 

Une defaite rageante mais pleine d'espoir

On attendait l’exploit et l’on a cru l’obtenir jusqu’à 2 secondes de la fin et ce panier adverse assassin.
Les spectateurs présents ce samedi ont assisté à un très beau match de basket, du suspens, de la générosité, de l’envie et 2 belles équipes. Les règles du Basket veulent que l’un des 2 acteurs l’emporte et c’est bien dommage car les 2 équipes se sont rendues coup pour coup dans une rencontre qui atteint un niveau de jeu très élevé dans un 4eme quart temps irrespirable.
 
Bien entendu, on pourrait évoquer des décisions arbitrales notamment en 1er mi-temps forcément contestables lorsque l’on sait que l’auteur de ces coups de sifflet arbitre pour le compte du club de Nord Ardèche avec lequel nous sommes en compétition. Pour autant, nos joueurs ont affiché un solide caractère pour faire front et revenir au score après un débours de 7 pts à la mi-temps (33-40). L’envie (Durillon,Garguet), l’adresse (Aujogues et Simon), la gestion (Rousset), un Young efficace lorsqu’il reste dans son registre et un Dadie combatif voilà avec quels ingrédients Beaujolais est revenu dans le match dès le 3eme quart pour un mano à mano qui durera jusqu’au coup de sifflet final.
 
Beaujolais a réussi une 2eme mi-temps de haut vol alors vous me direz comment perdre un match en étant bon ?
Tout simplement parce que notre adversaire du soir a des qualités et n’est pas leader du championnat pour rien. Néri parfaitement muselé, ils ont su être patient pour trouver Bassine et surtout Urie qui par leur adresse extérieure nous ont fait très mal dans ce fameux dernier quart temps d’anthologie.
 
On pourra toujours pester contre cette remise en jeu à 28 s de la fin ou ce rebond défensif laissé à l’adversaire à 5 s du terme, un match se joue parfois sur des détails et sur une part de réussite, cette dernière était Forézienne c’est la loi du sport.
La déception se lisait chez les joueurs et les supporters mais chacun s’accordait à dire « on a retrouvé une équipe ».
 
On ne peut finir ce compte rendu sans évoquer les blessures simultanées d’Adam Diatta et Yacinthe Manicord survenues simultanément dès la 1er mi-temps en leur souhaitant que ces dernières ne soient pas trop graves et qu’ils se rétablissent vite, grosse pensée pour eux. Le bilan comptable de cette journée est forcément décevant avec une défaite à domicile conjuguée aux victoires de Marseille et Frontignan qui se rapprochent, le bilan Basket est lui bien différent.
Beaujolais Basket a certainement livré hier soir sa prestation la plus aboutie dans l’engagement, dans ses valeurs de générosité qui sont si chers à nos supporters mais aussi dans son jeu. Gardons cela en mémoire pour retrouver de la confiance avant un déplacement qui sent le piège à Nord Ardèche contre une équipe qui va jouer sa survie, il faudra de l’engagement beaucoup d’engagement et de la lucidité, énormément de lucidité.
 
Bonne semaine de travail à notre équipe et à son staff, capitaliser sur le positif et essayer d’entretenir cet état d’esprit pour samedi
 
Elie AUJOGUES 15 pts / Young ANDREW 16 pts / Thomas ROUSSET 6 pts / Mathieu DURILLON 4 pts / Boudjema YAICI 6 pts / Matthieu SIMON 16 pts / Ervine DADIE 9 pts / Yacinthe MANICORD 4 pts / Anthony Garguet 0 pt / Adam DIATTA 2 pts
 

Victoire dans la peur !

 Qui pouvait imaginer au terme d’une première mi-temps parfaitement maitrisée par Beaujolais Basket que Marseille aurait 20mn plus tard la balle de match entre les mains ?

Les férus de basket savent pourtant que dans ce sport tout peut aller très vite et le scénario aurait pu etre cruel pour les locaux.

Revenons plus en détail sur ce match importantissime entre 2 équipes au coude à coude au classement (5V/7D) et l’obligation de retrouver la victoire à domicile dans une salle pleine pour l’occasion puisque le Club avait convié l’ensemble de ses partenaires.

Le début de match de nos joueurs a été une réussite,de l’agressivité et surtout de la vitesse face à une équipe expérimentée, athlétique mais qui souffre sur du jeu rapide.
Les rotations sont bénéfiques avec un très bon passage de Garguet et on entrevoit des séquences collectives ainsi qu'une alternance de jeu intérieur/extérieur que l’on recherchait depuis quelques semaines.

Marseille ne devait qu’à l’excellente prestation de Benzeval (fort bien géré par son coach pour le faire souffler) qui posait et posera durant tout le match d’énormes problèmes défensifs à nos intérieurs. Le score de 48à33 reflétait bien l’écart entre les 2 équipes.
Mais voilà, un match dure 40mn et Marseille qui n’était pas venu en victime , décida de jouer sa chance jusqu’au bout.
Une défense Beaujolaise qui se relache, des joueurs qui oublient de courir et de faire courir ses adversaires,  une alternance de jeu que l’on ne trouve plus et les visiteurs grignotent et reprennent confiance.
Heureusement, Simon, Aujogues et Rousset arrivent par leurs shoots extérieurs à maintenir l’écart mais on sent arriver progressivement la peur et le manque de sérénité.
Notre équipe a voulu gérer, mais à force de ne plus jouer et d’avoir perdu le tempo de la rencontre, les Marseillais encore à 6pts à 1mn du terme se sont rerouvés à 10s de la fin avec la possession de la gagne.

L’histoire se finit bien, victoire 84-82 mais les nerfs des spectateurs auront été mis à forte contribution.
Le bilan comptable de la soirée est forcément positif , sur le plan sportif on sera plus nuancé tant l’équipe a montré des visages différents sur ce match. Du positif avec la cohésion collective des 20 premières minutes, une victoire avec 2 joueurs majeurs dans la difficulté sur ce match et du négatif avec notre manque de rigueur sur la 2eme mi-temps qui ne pardonnera pas face à une grosse cylindrée comme Andrézieux. En effet, ces derniers co-leaders actuels seront samedi 30 Janvier, nos prochains adversaires.

Cette équipe en pleine confiance après sa victoire à Feurs samedi soir s’articule autour de Stéphane Néri, joueur expérimenté pétri de talent, un secteur intérieur de haut vol avec Régis Aubry et les 2 tours serbes Pavlovic et Mijajlovic. Ils ont l’art de faire déjouer leurs adversaires, une défense agressive et un jeu offensif juste, propre ou chacun fait ce qu’il sait faire sans en rajouter et c’est la force de cette équipe.
Bonne semaine de travail à tous pour préparer cet affrontement dans une salle Georges Lavarenne que l’on espère pleine pour un match prometteur avec l’espoir d’un exploit.
 

Victoire importante des bleus

Confronté à une équipe Auvergnate qui n’avait pas le droit à l’erreur à domicile(les 2 équipes avaient le même bilan 4V/7D) Beaujolais Basket se devait de montrer un nouveau visage pour ce début d’année.

Le début de match n’était pourtant pas rassurant pour les supporters présents, Prolhac et Mélody, pièces maitresses de Clermont se jouaient de la défense Beaujolaise sur des 1C1 d’école profitant d’un manque d’aide défensive évident. Cette entame catastrophique 4-13 obligeait rapidement Franck Macaire à prendre son premier temps mort.
Heureusement pour les bleus, Mathieu Simon prenait ses responsabilités et par quelques shoots venus d’ailleurs permettait aux bleus de ne pas sombrer car notre défense était toujours aussi permissive 25-27.

Le 2eme quart temps allait se jouer dans la continuité, Prolhac et Mélody appuyés par Aubry continuaient à martyriser notre défense mais heureusement nos artilleurs Aujogues et Boudj dont c’était le retour prenaient le relais de Simon pour rester dans le match et virer en tête à la mi-temps 45-44.
Le début de 2eme mi-temps nous offrait un basket plus cohérent défensivement de part et d’autre mais l’on souffrait énormément d’un secteur intérieur Beaujolais inexistant offensivement. Nous faisons la course en tête mais Clermont s’accroche et le retour sur le banc de Prolhac pour 4 fautes n’est pas pour déplaire aux supporters Beaujolais 59-56 fin du 3eme.

Les dix dernières minutes resteront longtemps incertaines, Aujogues, Boudj précieux pour son retour et Simon continuaient à alimenter le scoring. Mais la fatigue Clermontoise (40mn de jeu pour Mélody à 38 ans) associé à une défense Beaujolaise bien en place et un Young précis sur la ligne des lancers permettait une fin de match tranquille.

Cette victoire est rassurante comptablement et psychologiquement mais elle ne doit être que le début d’une dynamique. On a pu apercevoir des attitudes défensives intéressantes par séquences mais il faudra élever notre niveau d’agressivité dès le début de match à l’avenir car Mathieu Simon ne sera pas toujours là pour nous maintenir en vie.
Bravo à tous, joueurs, coachs, dirigeants pour cette réaction et bonne semaine de travail pour la réception de Marseille samedi prochain pour un match tout aussi capital qui clôturera la phase aller.

Elie Aujogues 16pts / Andrew Young 12pts / Thomas Rousset 2pts / Mathieu Durillon 0pt / Boudjema Yaici 14pts / Matthieu Simon 20pts / Ervine Dadie 0pt / Yacinthe Manicord 8pts / Anthony Garguet 1pt / Adam Diatta 4pts
 

Retrouver la confiance des supporters !

 Entretien réalisé le 14/01/15

Après une trêve hivernale arrivée à point nommé, les joueurs de l’équipe Fanion retrouvent les parquets ce week-end. Un premier déplacement Auvergnat périlleux, face à une équipe promue en NM2 cette saison (https://​vimeo.​com/​151707954) qui comme ses homologues Beaujolais, a du mal à enchainer les bon résultats.
Avec deux défaites de rang, les Bleus sont actuellement à l’arrêt et ne sont pas parvenus à rassurer des supporters Beaujolais médusés par aussi peu de « jeu », après la lourde défaite du derby. Une victoire Auvergnate qui permettrait d’emmagasiner de la confiance et libérer les esprits, à une semaine de la réception du SMUC, qui clôture cette phase aller.
A l’aube de la reprise, le coach Franck Macaire revient sur cette sanglante défaite essuyée à Prissé. Un entretien où il y dresse également un premier bilan mitigé de cette saison, tout en y évoquant la suite du championnat.
 
1/ Salut Franck ! Pourquoi tes joueurs sont passés totalement à travers ce match ? Se mettent-ils trop la pression lors des grands rendez-vous ?
On a débuté la rencontre avec la même envies que c’elle qu’on tente d’imposer à chaque rencontre. Bien en place en défense dans le 1er QT, les Prisséens ont étouffé nos envies offensives dès les premières minutes de la rencontre, scellant le sort du match à la mi-temps. Après on connait la suite ! On perd le fil en attaque, les joueurs doutent (à l’image d’Ervine aux lancers francs) et se crispent, tout en accumulant les mauvais choix. A l’arrivée, la note est salée.
 
2/ A deux journées de conclure cette phase allée, quel bilan dresses-tu sur cette première partie de saison ? Comment expliques-tu cette première partie de saison manquée ? Admets-tu une part de responsabilité dans ce début raté ?
Le bilan est plutôt négatif par rapport aux ambitions affichées en début de saison. J’admets ma part de responsabilité dans ce début de saison raté. Un échec collectif à mon sens, qui ne peut être imputé qu’aux coachs, les joueurs ont aussi leur part de responsabilité.
Les années se suivent et malheureusement ne se ressemblent pas ! Avec un collectif préservé, cette année était en toute logique la continuité de la saison passée, offensivement et défensivement parlant. Malheureusement, les attentes du début de saison sont disparates de notre situation actuelle.
 
3/ En tant que supporters, certaines situations de jeu laissent penser à un manque d’entrain/envie de tes joueurs. Quel est ton avis sur la situation ?
A ce stade là de la compétition je n’ai pas ressenti cela au sein du groupe. Dire que l’efficacité collective de la saison passée était due à une plus forte cohésion de part l’évènement tragique qu’ont subi les joueurs, serait masquer la qualité individuelle des joueurs.
Dans tous les cas, nous avons à cœur de finir cette phase aller sur une bonne note. Il nous reste deux matchs largement à notre portée, deux équipes présentant le même bilan comptable négatif. Retrouver le chemin de la victoire et emmagasiner de la confiance, avant d’affronter d’ici mi-mars quatre des cinq premiers du classement, tels sont les objectifs des deux journées qui se présentent à nous.
 
4/ Avec un début de saison plutôt poussif, remets-tu en cause une préparation jugée trop « light » pour certains ? Certaines équipes de la poule ont eu l’occasion d’effectuer plus de 10 matchs de préparation.
Pour en avoir discuté avec certains joueurs, je reconnais parfaitement « une préparation loupée ». En maintenant un effectif relativement stable par rapport à la saison passée, cela a été volontaire de ma part d’axer la préparation de l’équipe sur cinq semaines intensives. De plus, au vu des prestations collectives proposées l’an passé, je pensais avoir une « mécanique assez bien rodée » pour démarrer la saison dans les meilleures conditions. C’est pour toutes ces raisons que j’ai fait le choix de minimiser les rencontres amicales de préparation.
A cela s’ajoute une coupure estivale trop longue à mon gout. Certes les vacances sont faites pour s’aérer et se changer les idées afin de recharger les batteries et retrouver l’envie dès le début de saison, mais la forme physique est un point important à conserver durant la trêve pour arriver en forme à la rentrée.
Avec seulement deux entrainements par semaine, on ne peut pas s’attarder sur la préparation physique, comme certaines équipes le font. Si je suis reconduit à la tête de l’équipe la saison prochaine, je m’engage à une réorganisation de la préparation. Une préparation qui se verra allongée tout en inculquant davantage de rigueur aux joueurs, pour que toute l’équipe arrive en forme à la reprise.
 
5/ Dans quel état d’esprit est ton équipe actuellement ? Sont-ils revanchards vis-à-vis de cette première partie de saison ratée ?
Revanchards ! Je l’espère en tout cas, je trouve que par rapport à l’an passé à la même période, les joueurs me semblent davantage prêts.
 
6/ Cette équipe a parfois donné l'impression de ne pas savoir ou ne pas pouvoir jouer ensemble. Comment l’expliques-tu ? Certains supporters regrettent l’utilisation de systèmes de jeu trop rébarbatifs d’une année sur l’autre, voir inexistants. Qu’en penses-tu ?
A l’heure actuelle, si on ne respecte déjà pas les consignes, en posant des solides écrans sur le porteur de balle (pick and roll) ça ne peut pas fonctionner. Les systèmes mis en place cette saison ne sont pas figés et permettent de faire jouer toute l’équipe. On est dans une période de doute, on a besoin de se relancer pour libérer notre jeu.
Concernant les systèmes, ceux-ci restent globalement semblables d’une année sur l’autre, même si des légers changements sont apportés chaque année.
Pourquoi je ne les change pas plus souvent ?
Je vous mets au défi de venir voir un entrainement et de juger par vous-même, comment il est difficile de faire respecter et appliquer les consignes aux joueurs pour enchainer correctement quelques systèmes.
Enfin, avec seulement deux entrainements par semaine, notre temps de jeu à l’entrainement reste insuffisant et nous avons peu de temps à consacrer à la lecture du jeu en général.
 
Merci Franck d’avoir accordé un peu de ton temps sur l’entrainement pour répondre à nos questions.
 

une humiliation pour finir l'année ! (BB 50 VS 76 ESPM)

En ce déplacant à Prissé ce mardi soir,Beaujolais Basket et ses supporters espéraient oublier leur piètre prestation de la saison dernière.Quelle désillusion,quelle déception et quelle frustration après une rencontre qui tourna très vite au cauchemar.
 
Le premier quart temps résumera à lui tout seul le match avec 7 rebonds offensifs abandonnés à l’adversaire,une défense qui flanche à l’intérieur dans un premier temps avant de prendre l’eau de toute part dès le 2eme quart.Vous ajouterez à cela une maladresse indigente sur la ligne des lancers et le match était plié à la mi-temps 45-21 pour nos adversaires.La messe était dite,Prissé avait mis les ingrédients qu’il fallait pour nous punir,de l’envie et de la rigueur.
 
Comme souvent,nous explosons lorsque l’on est confronté à une défense rugueuse,pas de point de fixation intérieur et jeu en périphérie à 8m du cercle. De plus, nous sommes incapables de réagir lorsque nous sommes menés au score,multipliant les choix individuels au détriment du jeu collectif.
 
Vous comprendrez aisément que le match était plié et heureusement que Prissé gérera tranquillement le second acte car l’addition aurait pu etre encore plus salé.
Aujourd’hui nous devons faire un constat réaliste,nous avons des joueurs,un coach mais avons-nous une équipe ?
On se doit toujours d’accepter la loi du plus fort dans le sport mais la manière dont on la subit est primordiale.

Nous espérons tous que la treve permettra de trouver des solutions,la saison est encore longue et on se doit de relever la tete pour montrer une autre image de notre club et réconforter les supporters.
 

on attendra pour le cadeau de noel !

On connaissait l’importance de la coupe de la ligue avec l’éventualité de récupérer ultérieurement 1pt en avancant dans la compétition.C’est pour cela que Beaujolais Basket se devait de jouer à fond cette épreuve.
Après une victoire relativement facile en demi-finale face à l’OLB très diminuée avec l’absence de 3 joueurs majeurs dont Hervé et Vauquois,les Beaujolais se devaient d’affronter Pont de Cheruy vainqueur la veille de Saint Priest.
L’adversaire du jour présentait un collectif athlétique qui étouffait totalement une équipe Beaujolaise incapable de produire un basket collectif digne de ce nom.
Cette indigence était pourtant camouflée par la prestation d’envergure de Mathieu Simon et un Thomas Rousset intraitable sur la ligne des lancers pour maintenir notre équipe à portée de fusil des Ponots.
Le score à la mi-temps 31-36 était flatteur à la vue de notre prestation avec un Young étonnamment absent des débats et jouant dans un registre bien loin des vertus collectives que l’on peut espérer entrevoir.
Le 3eme quart temps sera le seul ou Beaujolais essayera de tenir la dragée haute aux adversaires du jour avec un duel entre les deux shooters de la soirée Ekanga et Simon.On pouvait penser que le match pouvait encore tourner en notre faveur mais force est de reconnaitre que l’on ne méritait pas de l’obtenir.
La fin de match relèvera de l’anecdote(63-80) mais il faudra montrer autre chose dans beaucoup de domaines si on veut espérer exister dans le derby qui se profile.
Maintenant,il reste 48h pour digérer cette gifle et repartir au combat car il faudra du tempérament et du courage pour rencontrer des Prisséens qui nous attendent fermement.
Plus de 150 supporters seront du déplacement,faites vous et faites nous un joyeux cadeau.
 

Une défaite qui laisse des regrets !

Les Bleus recevaient Golfe-Juan Vallauris avec la pression d’un résultat à obtenir après les défaites du début de saison. Qui plus est, ils devaient composer avec l’absence de leur meneur de jeu titulaire, Boudjema Yaïci.            
Les premières possessions donnent le ton du match. Les Bleus subissent notamment physiquement face au trio Travarus Bennett – Sylvain Marco – Moussa Badiane. Pour autant, les intérieurs beaujolais corrigent rapidement le tir avec beaucoup de vaillance, le match s’oriente alors vers la ligne à trois points. Les Bleus mènent 18 – 16 à la fin du 1er quart-temps. Le deuxième quart-temps voient les Bleus maintenir un rythme soutenu en terme d’impact physique et parviennent à garder le score jusqu’à la mi-temps par des shoots longue distance de leur deux shooteurs Simon et Aujogues, soutenus par Manicord (36 – 32).
Les défenses se font encore plus rugueuses. Les visiteurs prennent l’ascendant sur le match en passant un 11-0 malgré l’apport précieux d’Ervine Dadie, très juste tout au long du match. Aujogues rentre un tir à 9 mètres pour garder l’équipe en vie (49-50). Lors du dernier quart Simon et Vullin enchainent les tirs plus difficiles les uns que les autres. Golfe-Juan se détache de quelques points à 2 minutes de la fin. Andrew Young, qui a vécu un match difficile face à la raquette azuréenne, remporte son duel face à Badiane pour permettre à Beaujolais d’aborder la dernière minute à hauteur de Golfe-Juan. Badiane puis Vullin ne tremble pas sur la ligne des lancers. Il reste alors 30 secondes, -3, ballon aux Bleus. Simon rentre un énorme 3 points avec la faute puis ne tremble pas sur la ligne. Mais sur l’action d’après, Vullin, euphorique, déclenche un tir à 9 mètres qui répond au tir de Matthieu Simon. Les Bleus ne parviennent pas à égaliser sur la dernière possession et voient la victoire leur passer entre les doigts.   
Malgré une énorme déception, les supporters ont assisté à un très bon match de NM2 avec des individualités d’un très haut niveau et avec un bon arbitrage. Cela étant, les Bleus devront vite réagir et prendre des points s’ils veulent s’éloigner de la zone des relégables.        
Pour Beaujolais Basket : Aujogues 10, Young 4, Rousset 9, Durillon 1, Simon 13, Dadie 15, Manicord 8, Garguet 4, Diatta 6              
Pour Golfe-Juan Vallauris : Mace, Vebobe 4, Lollia, Vullin 21, Nadjimbaye 6, Bennett 9, Paoli 3, Badiane 18, Marco 11
 

première victoire pour beaujolais basket !

Pour leur première rencontre à domicile de la saison, Beaujolais Basket recevait le club de Nord Ardèche, dans une salle Georges Lavarenne qui avait une nouvelle fois fait le plein.
 
C’est dans un contexte particulier et plein d’émotion que débute la soirée, par un hommage rendu à Claude Aujogues, alias Dodo, qui nous a malheureusement quittés cet été.
 
Le 5 majeur, Yaïci - Simon - Manicord - Dadie – Young, débute la rencontre avec la ferme intention de  se rattraper du week-end dernier. Ils ouvrent le score après quelques secondes de jeu et la vitesse de Yaïci. Mais un manque d’attention défensive permet à l’adversaire de prendre les commandes du match. Le rideau beaujolais qui faisait sa force la saison passée a encore bien du mal à contrer les offensives adverses, un réel manque de communication. Beaujolais Basket est mené au score au bout de 10 minutes, 16 à 21.  Lors du second quart-temps, Elie Aujogues (11 points dans cet acte, 26 à la fin) réveille l’équipe. Plus impliqués en défense, avec un cinq offrant un basket plus collectif à ses supporters, les Bleus passent devant.
 
La seconde mi-temps voit les deux équipes alterner le bon et le moins bon, sans que les ardéchois ne parviennent à menacer les Bleus. Malgré un match loin d’être parfait, l’essentiel était assuré ce samedi soir. Il faudra un petit peu plus pour rivaliser avec des équipes de plus grande envergure, sans faire injure à Nord Ardèche. Et notamment ce samedi où Beaujolais Basket se déplace en terre forézienne, à Feurs, qui a fait forte impression en ce début de saison. Amis supporters, les Bleus auront besoin de vous !
 
Dadie 8 pts / Yaici 2 pts / Aujogues 23 pts / Young 9 pts /Simon  12 pts / Diatta  4 pts / Garguet  8 pts/ Manicord  7 pts / Rousset 12 pts / Durillon 1pt
 

une entrée en matière à laisser aux vestiaires !

Pour ce premier match de la saison, une vingtaine de fidèles supporters avaient fait le déplacement avec une seule idée en tête, que les Bleus rééditent le même début de saison que l’an passé  en enchainant les 4 premières journées de championnat sans la moindre défaite. Malheureusement, c’est un tout autre scénario auquel ils ont assisté. Retour sur cette première rencontre du championnat.
 
Dès l’entame, les Bleus sont pris à la gorge par une forte pression défensive adverse, neutralisant toute envie offensive. Les Bleus sont donc logiquement menés au score dès les premières minutes de jeu.
A partir de cet instant, les Bleus vont courir après le score tout au long de la partie avec plus ou moins de succès grâce à de bonnes, mais courtes, périodes d’intensivité défensive qui leur évitent de sombrer dès le premier quart.
Malgré ces brèves séquences où les Bleus ont fait preuve d’implication défensive, les joueurs n’ont pas réussi à prendre l’ascendant sur leurs adversaires.
 
Coté offensif, c’est une bien pauvre prestation que les Bleus ont proposé : manque d’engagement et absence de prise de responsabilité ont mené à un bien maigre total de points inscrits. Comme le résume  cette toute fin de rencontre où Andrézieux, laissait les Bleus revenir au score par manque de concentration et de sérieux, mais va tout de même parvenir à conserver sa mainmise sur le match. 53 partout à trois minutes du terme du match. Les dernières minutes résument à elles seules la prestation générale de Beaujolais Basket ce soir, loin des fins de matchs à suspens de la saison passée qui transcendaient nos joueurs.
 
Beaujolais Basket s’incline donc  logiquement sur le score de 63 à 56. Les Bleus peuvent émettre quelques regrets  du fait qu’Andrézieux n’était guère plus inspiré qu’eux offensivement mais en même temps le score final aurait également pu être plus lourd.
 
Réaction attendue samedi prochain lors de la réception de Nord Ardèche, qui a concédé une très lourde défaite 47 à 78 contre Feurs. Amis et fidèles supporters du Beaujolais, tous derrière les Bleus samedi prochain pour retrouver le chemin de la victoire !
 
Dadie 8 pts / Yaici 5pts / Aujogues 6 pts / Young  8pts /Simon  6pts / Diatta  2 pts / Garguet  9pts/ Manicord  9pts / Rousset 3pts
 

L’effectif au complet pour la nouvelle saison

En ce jour de reprise, la deuxième et dernière recrue du Beaujolais Basket vient de poser ses valises en terre Beaujolaise. D'origine Américaine, cet intérieur agé de 24 ans a réalisé son cursus universitaire dans le programme très reconnu de Texas A&M (NCAA).
Il a ensuite commencé sa jeune carrière professionnelle outre-atlantique dans divers championnats américains avant de signer la saison passée avec le club ardéchois du BCNA, pour une saison.

Avec une moyenne par match de 17 points, il s'est affirmé comme l'un des joueurs qui compte en NM2 et notamment de la poule A.

Welcome Andrew !
 

Ervine DADIE débarque en terre beaujolaise

Bienvenue Ervine DADIE !
 
Depuis ce Mercredi, le petit bourg de 1300 âmes compte un habitant de plus. L’une des deux recrues pour la nouvelle saison vient de poser ses valises en terre Beaujolaise.
Originaire d'Aulnay sous bois dans le 93, Ervine a commencé le basket à 14 ans et a intégré le centre de formation du CSP Limoges à l‘âge de 16 ans . Après deux ans en cadets France puis un an en N3 à Panazol (Banlieue de Limoges), Ervine est revenu au CSP avec la Pro B puis la N3 ensuite, avec laquelle il a réussi la montée en N2.
 
Nous lui souhaitons une bonne saison au sein du club
 

La Poule A de NM2 est connue

Les Bleus retrouvent la Poule A de Nationale 2 pour la 3ème année consécutive !

La commission fédérale de la FFBB a dévoilé ce Jeudi les championnats nationaux, les Bleus retrouvent pour la troisième année consécutive la poule A de NM2.
Une poule A 2015 – 2016 assez similaire à la version 2014-2015, à l’inverse de nos voisins Lyonnais (OSFB, SOPCC, St Priest), qui intègrent la poule D (quart Nord – Est).

  A noter quand même, quatre départs (OSFB, St Priest, PABA, Annecy) po
ur quatre arrivées :
- Stade Marseillais UC ( 1er de NM3)
- Clermont Basket (1er Poule L – NM3)
- Frontignan La Peyrade Basket (repêché en NM2)
- USA Toulouges (5ème poule C – NM2)