Adresse
/
Téléphone

Une énorme frustration de plus pour BB défait à Marseille 84-91

Pour ceux qui rêvaient d’une équipe Beaujolaise surfant sur les promesses entrevues lors de la 2ème mi-temps du match précédent, le rêve n’aura duré qu’une semaine.
Oubliées, les bonnes intentions défensives et la solidarité affichées face au leader ont une nouvelle foi plombées notre équipe dans sa quête de victoire.
Alors certes, les bleus ont réussi une belle première mi-temps toujours aussi à l’aise lorsque l’on joue un jeu débridé placé sous le signe de l’offensive où nos shooters longue distance se régalent (27-21 puis 53-45). Mais déjà, cet écart peu important au regard de la prestation et de la domination Beaujolaise était annonciateur d’un scénario trop souvent entrevu au préalable.
Car chacun sait, que l’adresse est un facteur aléatoire et lorsque cette dernière n’est plus là le navire Beaujolais tangue dangereusement car incapable de se reposer sur des fondations solides à savoir un bloc défensif digne d’un candidat au haut de tableau.
Et comme souvent dans ces cas là, aux mêmes causes, les mêmes effets.

Aphones offensivement, les bleus voyaient revenir au galop les Marseillais qui prenaient les devants avant la fin du 3ème quart (66-68).
Les locaux sanctionnés par le corps arbitral allaient se trouver rapidement amoindris avec la sortie de Wilkins pour aborder la fin de match et alors que les bleus avaient repris le commandement (74-70) et semblaient avoir fait le plus difficile, ces derniers allaient laisser échapper une fin de match qui leur tendait les bras.
Une statistique, sur la 2eme mi-temps pas un panier de l’ensemble de nos joueurs extérieurs et seulement 3 LF marqués.
Il faut espérer que l’on ne pleure pas en fin de saison toutes ces occasions manquées.

Le bilan de ce jour (6D-3V) est très décevant sur le plan comptable mais il interpelle aussi sur la capacité d’un groupe pourtant d’expérience à retenir les leçons d’un samedi à l’autre.
Un potentiel bien présent, des commentaires élogieux à notre égard sur nos individualités, des séquences de jeu qui laissent espérer et entrevoir, mais le basket est un sport collectif avec des notions de sacrifice, de partage, de concentration sur la durée et de ce côté-là on est très loin de faire des envieux.
Aujourd’hui, il faut être conscient de nos lacunes et regarder vers le bas car notre niveau actuel se situe à cet échelon. Il va falloir se battre pour obtenir le maintien  en arrêtant de nous voir plus beaux que nous ne sommes.
Que de travail en perspective pour Franck MACAIRE tant sur le plan sportif que psychologique pour remettre son groupe dans le sens d’un objectif commun.

Avant de recevoir Lyon SO pour un nouveau choc à domicile le Samedi 24 Novembre, place à la Coupe avec la réception d’un autre pensionnaire de N2, Vaulx en Velin avec l’espoir de franchir cet obstacle pour disputer le Final Four de Décembre qui désignera le représentant Lyonnais en Coupe de France.
 
Prochain match Beaujolais Basket - Vaulx en Velin, Samedi 17 Novembre 2018 à 20h30 à la salle Georges Lavarenne

Par Didier CONDEMINE le 11 novembre 2018
 

Une débauche d’énergie mal récompensée

On attendait l’exploit face au leader invaincu, ce dernier n’a pas eu lieu mais les regrets sont dans toutes les têtes. 
Devant l’épouvantail de la poule emmené de main de maitre par l’ex-pensionnaire de Pro A (PELLIN), les bleus ont livré un véritable combat pour essayer de renverser une situation mal embarquée.
En effet, si le début de match s’avérait plutôt équilibré entre deux équipes se rendant coup pour coup (22-22 10ème), la fluidité du jeu pontois et leur faculté à trouver l’ouverture avec patience commençait à s’exprimer.
Le début du 2ème quart allait vite acculer les locaux qui subissaient un cinglant 3-19 en 6 minutes. Faire la course derrière n’est jamais une sinécure mais devant un tel adversaire la tache devenait gigantesque.
BB finissait laborieusement cet acte pour regagner les vestiaires avec un débours que beaucoup voyait rédhibitoire (37-51).
 
Et pourtant, changement radical de décor au retour des vestiaires avec des Bleus qui en privant les Pontois de l’accès au cercle allaient se donner de multiples munitions pour revenir dans la partie.
Hélas, le déchet offensif et la maladresse aux LF n’allaient pas permettre aux locaux de faire le rapproché mérité.
Revenus à 7pts dans le sillage d’un épatant YAICI, juste en attaque et intelligent en défense face à PELLIN, le public sentait l’exploit à porter de fusil.
Le dernier acte sera celui du courage avec un engagement total des acteurs, les bleus admirable de solidarité allaient se faire cueillir par plusieurs paniers à la limite des 24s par des joueurs pas forcément attendus (TACITA et SOUMAHORO).
Partis de trop loin, l’écart final sera lourd pour une équipe de Beaujolais Basket qui a prouvé dans cette 2eme mi-temps qu’elle pouvait rivaliser avec les grosses cylindrées de la poule à condition que l’investissement de chacun soit au rendez-vous.
 
On finira par un petit mot sur l’un des 2 référés qui a cru bon à 45s du terme alors que le match était plié se payer la tête de YAICI et par incidence celle de Franck MACAIRE.
On se doit de respecter les arbitres soit, mais par réciprocité, l’arbitre à également le devoir de respecter les acteurs du spectacle et manifestement cela n’a pas été le cas.
Ceci étant dit, félicitations à nos adversaires du soir pour leur prestation collective et leur sportivité, bonne chance à eux pour une montée programmée.
 
Maintenant, le calendrier n’offrira aucun répit dans ce mois de Novembre dantesque avec un déplacement compliqué à Marseille, une équipe ambitieuse qui fait souffrir beaucoup de monde et qui s’est dernièrement renforcé.
Bonne semaine au staff pour insuffler un esprit revanchard et essayer d’entretenir les espoirs portés par notre prestation.
Merci aux nombreux spectateurs venus assister à ce spectacle et rendez-vous le 24 Novembre pour un autre choc face aux Lyonnais de Lyon SO.
Auparavant, le Samedi 17 Novembre, Beaujolais Basket recevra Vaulx en Velin (club de N2) pour tenter de continuer l’aventure en Coupe de la Ligue (passage obligé avant la Coupe de France).
 
Par Didier CONDEMINE le 04 novembre 2018
 

Beaujolais fait le travail à viriat et continue son parcours

Se déplacer chez un adversaire réputé plus faible mais qui joue à domicile son match de l’année n’est jamais une chose facile.
Partis avec un débours de 21 pts au coup d’envoi, les bleus allaient vite rentrer dans le match.Un pressing haut permettait de multiples interceptions conclues par autant de paniers faciles et Valukonis faisait régner son physique dans la raquette.
Revenus à 4pts à la fin des dix premières minutes (30-34), les bleus sous l’impulsion de SIMON qui faisait son retour dans l’effectif allait vite prendre les devants et montrer sa supériorité.
Le score à la mi-temps reflétait bien la domination Beaujolaise (63-49).
 
Au retour des vestiaires et devant une équipe locale qui ne lachera rien et dont on pourra admirer le comportement, les bleus offriront une seconde mi-temps beaucoup plus insipide sur le plan de l’intensité et de la concentration.
Cela n’allait pas pour autant remettre en cause la mainmise sur le match et le coach pouvait faire tourner son effectif à volonté (104-80).
 
Ce succès permet de continuer l’aventure avec l’espoir de jouer le prochain tour à domicile et d’aller le plus loin possible dans cette compétition.
Seul ombre au tableau de la soirée, la blessure de Cornéo qui privera l’équipe d’un meneur de jeu pour un délai que l’on espère le plus court possible.
Nouvelles rassurantes par contre sur les retours de Simon et Lopez et il faudra bien compter sur toutes nos armes pour préparer le choc du 03 Novembre face à Pont de Cheruy.
 
Amis supporters, nous aurons besoin de soutien pour essayer de rivaliser avec le ténor de la poule.
Rendez-vous à tous samedi prochain Salle Georges Lavarenne à 20h30.
 
Par Didier CONDEMINE le 26 octobre 2018
 

Première victoire à l’extérieur pour BB à Vaulx en Velin 97-90

Ce court déplacement Lyonnais revêtait de la plus grande importance pour un groupe Beaujolais à la recherche d’une victoire contre un adversaire qui devra lutter pour le maintien. L’objectif était la victoire pour essayer de conserver une dynamique avec  en perspective un mois de Novembre au calendrier particulièrement périlleux.
Pour ce faire, Beaujolais Basket déplorait toujours l’absence de SIMON à laquelle il fallait rajouter LOPEZ, blessé durant la semaine. C’est donc sur un effectif de huit joueurs avec le retour de BAGOU que le coach Beaujolais pouvait compter.

Le début de match sera à l’avantage des bleus avec une doublette intérieure Lituanienne inédite (VALUKONIS, VIRBALAS) qui dominait les débats bien secondé par NELATON. BAGOU réalisait un superbe retour et allait rendre une belle copie avec un rapport temps de jeu/efficacité plus qu’intéressant (30-23 10ème).
Le 2ème quart était du même acabit mais les oublis défensifs permettaient aux locaux de rester dans le match à la pause (54-44 20ème).

Au retour des vestiaires, nos protégés emmenés par YAICI semblaient prendre le match à leur compte pour compter rapidement un écart qui culminera à 19 pts à la 24ème minute.
Coincidence où non, VIRBALAS se voyait sanctionner successivement de ses 4ème et 5ème faute (Technique) et d’un seul coup la mécanique Beaujolaise allait se gripper.
Les Vaudais, dans l’obligation de gagner eux aussi allaient jouer leur va-tout en durcissant le jeu pour revenir à dix minutes du terme (74-64 30ème).
La dynamique avait changé de camp et les Beaujolais dont la sérénité s’effritait allait voir revenir sur ses talons une équipe Vaudaise prête à coiffer les bleus sur le fil.
Heureusement, BAGOU rentrait des paniers importants et VALUKONIS parachevait son match en rentrant un panier  à 25 secondes du terme pour éloigner la menace Lyonnaise, YAICI se chargeant de sceller la rencontre sur la ligne des lancers.

L’essentiel était assuré et un ouf de soulagement pouvait gagner les supporters Beaujolais devenus tout aussi fébriles que leurs joueurs.
La victoire est là, bravo mais tout le monde sait que face à un autre adversaire, avec ces  pertes de lucidité et de sang froid, la sanction aurait pu être là et douloureuse psychologiquement.
Maintenant, place à un intermède Coupe de la Ligue (passage obligé pour essayer de décrocher un billet pour la Coupe de France) face à l’équipe de Bourg-Viriat, pensionnaire de R2  invaincu à ce jour.
Méfiance donc face à un adversaire à prendre au sérieux en faisant preuve d’humilité et de respect sous peine de connaitre une désillusion.
Pour rappel, l’adversaire du jour partira, particularité du règlement oblige avec l’avantage substantiel de 21pts. La rencontre se déroulera ce jeudi 25 octobre à Viriat. 

Ensuite et en espérant que l’effectif Beaujolais se retrouve au complet, nos bleus vont devoir relever un énorme défi en recevant l’épouvantail de la poule, Pont de Cheruy.
Cette dernière, à l’effectif surdimensionnée pour la N2, est à ce jour l’ogre annoncé avec un parcours sans faute.
Lorsque l’on aura rajouté que son président n’est autre que Geoffrey BERARD (ex-joueur de BB) et son coach Moat RHENNAM (ex-entraineur de Aubenas), vous comprendrez pourquoi les visiteurs viendront certainement en terre Beaujolaise pour asseoir leur suprématie.
A notre staff et à nos joueurs d’essayer de relever le chalenge et à nos supporters de se mobiliser pour soutenir les bleus dans l’adversité.
Une certitude, un match à ne pas manquer pour les amoureux de Basket car vous aurez certainement le plus bel effectif de N2 devant les yeux le Samedi 3 Novembre.

Par Didier CONDEMINE le 21 octobre 2018
 

Beaujolais étouffe Le Cannet 105-72

En préambule, je me permets de répondre aux interrogations de certains sur les intentions qui pourraient m’être prêtées dans la rédaction des articles.
Réaliste, objectif voilà les adjectifs qui conduisent le sens de mes propos dans le respect des personnes au détriment du non-dit et de la consensualité trop souvent observé par ailleurs.
 
Maintenant, place à ce match diablement important pour nos protégés car dans l’obligation de vaincre un adversaire du soir, Le Cannet, lui aussi en difficulté (4D-1V).
Après le sévère revers de Montbrison, Beaujolais Basket retrouvait VIRBALAS mais déplorait toujours les absences de BAGOU et SIMON.
Les bleus prenaient vite le commandement du match sous l’impulsion de leur capitaine YAICI et de NELATON qui allait nous offrir un récital offensif (11-0 3ème).
Le Cannet allait réagir dans le sillage de ZIANVENI et d’un MOBISA souvent inarrêtable dans son jeu de percussion pour revenir et prendre les devants (21-24).
 
Mais Beaujolais Basket allait pouvoir s’appuyer sur un banc diablement efficace avec un CORNEO jouant juste et un VALUKONIS précieux.
On pouvait enfin voir des attitudes défensives empruntent d’implication et de communication. Un 7-0 dans la dernière minute permettait aux bleus de regagner les vestiaires avec une avance confortable (53-38).
 
Au retour des vestiaires, la tendance restera la même avec une équipe du Cannet complètement étouffée où seul MOBISA surnageait.
Beaujolais Basket continuait à appuyer dans le sillage d’un COSTE omniprésent et d’un NELATON sur son nuage.
L’écart allait enfler et seul un petit relâchement dans les trois dernières minutes permettait aux visiteurs de limiter la casse.
 
Le chiffre, 33 soit le nombre de points laissés à l’adversaire entre la 10ème et la 35ème, à méditer pour l’avenir.
De ce match, outre la victoire ,on retiendra surtout le comportement général de l’équipe dans les intentions et l’agressivité observée des 2 côtés du terrain. Maintenant, il faut travailler dans la continuité et reproduire cette énergie chaque samedi.
A charge des joueurs de préparer avec autant de soin le déplacement important à Vaulx en Velin où la victoire serait la bienvenue avant un calendrier compliqué en Novembre.
 
Pour Beaujolais Basket : Florent CORNEO 14 pts - Maxime NELATON 32 pts - Benjamin COSTE 9 pts - Boudjema YAICI 18 pts - Mantas VIRBALAS 8 pts - Anthony GARGUET 4 pts - Rafael LOPEZ 11 pts - Marius VALUKONIS 9 pts
 
Par Didier CONDEMINE le 14 octobre 2018
 

Plus qu'une défaite à Montbrison 63 - 87

Pour ceux qui pensaient que le malade était partiellement guéri après la victoire à domicile face au Puy, on peut vous dire que la rechute a été brutale.
On pourrait déplorer les absences de SIMON, VIRBALAS et BAGOU pour expliquer cette débâcle mais cela serait choisir la facilité et surtout occulter les carences actuelles d’une équipe en perdition sur beaucoup de fondamentaux du sport collectif.
Plus que la défaite qui aurait pu être encore plus lourde, c’est la manière et les attitudes qui interpellent.

Des têtes baissées, des regards qui se croisent sans un mot, un manque d’enthousiasme et d’envie criard, une communication totalement absente, une démission collective au sens large du terme dès le 3ème quart-temps, voilà en quelques lignes le diagnostic d’une équipe bien loin du compte à ce jour.

Faire un résumé du match détaillé serait superflu car si tout est à jeter dans le jeu et le comportement, tout est à garder en mémoire pour éviter de le reproduire.
A charge des joueurs et du staff de montrer un autre visage et une autre image à nos supporters pour la réception du Cannet  Samedi 13 Octobre.

Par Didier CONDEMINE le 07 Octobre 2018
 

BB débloque le compteur face au Puy en Velay 103-84

Après un début de saison terni par 3 défaites dont une à domicile lors du derby, Beaujolais Basket n’avait pas d’autre alternative que la victoire pour lancer sa saison et retrouver de la confiance.
L’hôte du soir, le Puy en Velay pouvait paraitre l’adversaire idéal car prétendent au maintien mais il fallait aussi se souvenir que ces derniers étaient venus s’imposer à la grande surprise en terre Beaujolaise durant la saison précédente.
 
Pour cette confrontation, BB était privé, outre BAGOU depuis le début de saison, de VIRBALAS, réduisant le groupe à huit joueurs.
Le début de match ainsi que toute la première mi-temps sera placée sous le signe de l’offensive ce qui n’est pas pour déplaire à des locaux particulièrement bien armés en la matière avec les SIMON, LOPEZ et NELATON. Mais voilà, Le Puy répondait du tac au tac avec PROVOST et l’homme providentiel sorti du banc (BOYER) qui commençait son show.
Beaujolais Basket faisait la couse en tête mais sans pour autant prendre l’ascendant sur ses adversaires (28-24 10ème).
 
Le 2ème quart allait étrangement ressemblé au précédent et si Beaujolais Basket semblait déployer un jeu offensif intéressant en terme d’alternance avec un bon passage de VALUKONIS en attaque avec, notons le, énorme investissement défensif d’un GARGUET malheureusement bien seul dans l’exercice.
Beaujolais Basket, incapable de contester les déplacements et de monter en agressivité en défense, voyait BOYER continuait son récital pour maintenir en vie son équipe à la mi-temps (55-48 pour BB).
 
Discours entendu à la pause, le 3ème quart sera certainement celui le plus abouti avec un NELATON aux basques de l’artificier adversaire et des séquences défensives à la hauteur des attentes.
BB creusait tranquillement l’écart et semblait parti pour une victoire tranquille (77-61 30èmè).
Mais voilà, voulant déjà commencer à gérer le score et le temps, les bleus s’arrêtaient de courir et de jouer, rajoutons quelques fautes de concentration en défense et les Ponots se retrouvaient dans le match (79-84) à 3,30mn de la fin.
 
La fébrilité des bleus était criarde mais heureusement SIMON, YAICI et LOPEZ en inscrivant 9 pts en 1min scellait le sort du match et offrait aux bleus leur première victoire.
Ce match aura de nouveau mis en évidence les points forts de l’équipe mais aussi ses faiblesses dans le domaine défensif même si les intentions apparaissent par intermittence.
Reproduire sur la durée les belles choses entrevues durant 10 min sera certainement l’objectif des Bleus et du staff pour se rendre chez notre prochain adversaire, Montbrison, une terre souvent hostile à nos couleurs avec le scénario cruel de la saison dernière (défaite au buzzer).
 
Prochain match à domicile, Samedi 13 Octobre face au Cannet
Par Didier CONDEMINE le 30 septembre 2018
 

Prissé s’adjuge le derby et met déjà BB dans le dur

Pour cette première à domicile, nos voisins Prisséens ont joué un bien vilain tour aux bleus en remportant logiquement une rencontre dans l’ensemble bien maitrisée.
La salle Georges Lavarenne ne fait plus peur à personne depuis déjà quelques années et malgré les mises en garde répétées, on pourrait presque faire un copier-coller de certains compte rendus des années précédentes.
 
Une mise en route encore une fois beaucoup trop laborieuse où les termes d’investissement, d’envie et de concentration se retrouvent plus côté Maconnais que Beaujolais.
Résultat, vous entamez une course poursuite délicate avec le doute qui trotte dans les têtes locales et la confiance qui s’installe dans les rangs de visiteurs venus en terre Beaujolaise sans pression après leur victoire inaugurale.
Balbutiant en attaque, les bleus trouvent en LOPEZ le joueur leur permettant de rester dans le match à la mi-temps (34-42), un écart finalement généreux pour des bleus passant à côté du derby.
 
On pouvait attendre une révolte, elle se fera longtemps attendre car sans pour autant baisser les bras, les bleus vont manquer de justesse pour effectuer un véritable rapproché devant une équipe de Prissé qui sans être étincelante va toujours trouver des solutions et garder son calme sous la houlette de BOOTH (52-60 30ème).
Il faudra attendre les dernières minutes du match pour voir l’espoir renaitre avec la précieuse défense de GARGUET qui allait ramener les bleus sur les talons des visiteurs.
Ce dernier allait même avoir les lancers de l’égalisation dans les mains mais en ne convertissant qu’un lancer sur les deux, la victoire revenait aux visiteurs.
 
Déception forcément côté local car outre le fait d’avoir abandonné le derby aux Prisséens, les bleus se retrouvent déjà dans l’obligation de résultat et de victoire pour se rassurer et lancer sa saison.
 
Place au  travail pour préparer le déplacement à Salon de Provence et ramener une victoire.
 
Par Didier CONDEMINE le 17 septembre 2018
 

Calendrier des matchs amicaux NM2

L’été est long pour les fans de basket et du Beaujolais Basket, mais la reprise approche à grands pas ! Depuis le 13 aout, l’effectif de Franck MACAIRE s'est remis au travail pour préparer une saison 2018/2019 qui s’annonce riche en émotions. 
 
Si les premiers jours servent surtout à faire un état des lieux physique du groupe, le ballon a été vite introduit dans les séances puisque le premier match amical se jouera dès ce mercredi 22 août. 
 
Mercredi 22 aout : BB vs Ouest Lyonnais Bakset - 20h30 à Quincié en Beaujolais
Jeudi 23 aout : BB vs St Vallier (NM1) - 20h00 à Quincié en Beaujolais
Vendredi 24 aout : CTC Lyonso vs BB - 20h00 à Sainte Foy lès lyon
Mardi 28 aout : JL Bourg vs BB - 20h00 à Bourg
Vendredi 31 aout : BB vs Elan Chalon (espoir) - 18h00 à Belleville (gymnase gardent)
 
Par Aurélien VERCHERE le 20 aout 2018
 

L'heure de la reprise a sonné

Pour les joueurs de l'équipe première de Beaujolais Basket, les vacances sont terminées. Au complet, ils ont repris à la salle Georges Lavarenne, lundi matin.
 
Franck MACAIRE, l'entraîneur, et Alain TASONIERO, son assistant, ont sifflé la fin des vacances, lundi matin à la salle Georges Lavarenne. Les dix joueurs ont suivi les consignes du premier entraînement.
 
Par Aurélien VERCHERE le 19 aout 2018
 

Boudje et les siens retrouvent la poule A !

Tant attendue, la FFBB a enfin dévoiler la composition de la poule A du championnat dont Beaujolais Basket fait partie. Les bleus évolueront dans la poule A de NM2, une poule a forte consonnance "Sud-Est". 
 
Beaujolais Basket va vite rentrer dans le vif du sujet car après un premier déplacement lointain sur les terres d’un adversaire maintenant bien connu (Golfe Juan) le 8 Septembre 2018, c’est tout simplement le derby contre nos voisins Prisséens qui se profilera dès le 15 septembre 2018.
Un début de saison en fanfare pour Beaujolais Basket qui après l’organisation de l’Ain Star Game le 31 Aout en présence de l’ASVEL devra vite se projeter dans l’organisation de ce match toujours très attendu de part et d’autre.
 
Dans cette poule, beaucoup d’adversaires bien connus avec des ambitions de montée à l’échelon supérieur (Pont de Cheruy, Oullins), des équipes désireuses de jouer la première partie de tableau (Montbrison, Le Cannet, Prissé, Golfe Juan, Avignon en tant que promu expérimenté et donc dangereux).
 
Enfin un lot d’équipes (Marseille, Sapella, OLB, Le Puy en Velay, Vaux en Velin, Aix Venelles) qui voudront tous être la bonne surprise de ce championnat et en premier lieu assurer leur maintien à la fin de l’exercice 2018 - 2019.
 
Pour nos protégés, il faudra donc trouver rapidement les automatismes pour débuter cette saison et prétendre jouer les troubles fêtes.
Pour ce faire, Beaujolais Basket a jouer la carte de la continuité avec un effectif conservé à sa grande majorité puisque deux départs ont été enregistrés. 
Franck Macaire et les responsables sportifs ont orienté leur recrutement sur un poste 5 d’origine Lituanienne, Marius Valukonis (30 ans) qui viendra renforcer la raquette Beaujolaise.
La deuxième recrue n’est pas inconnue des supporters Beaujolais puisque le joueur, Florent CORNEO (poste 1/2) vient de nos voisins Prisséens.
Les neuf protagonistes seront enmenés par l'expérimenté et très apprécié Boudjema YAICI, tout nouveau capitaine de l'effectif Beaujolais pour la saison à venir. 
 
Vous aurez rapidement  l’occasion de découvrir cette équipe lors des prochains matchs amicaux dont le calendrier vous sera annoncé prochainement.
 
 
Par Didier CONDEMINE le 5 aout 2018
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
© Copyright 2018  beaujolais-basket.fr   Mentions légales - Contact